Lisboa, eu te amo – II

TRAVEL DIARY

Hello,

Me revoici pour la deuxième et dernière partie de cet article consacré à notre séjour à Lisbonne. Je vous préviens tout de suite, il sera long donc installez vous bien confortablement, servez-vous un bon petit verre et mettez-vous à l’aise ! C’est parti !

Jour 2

Belém

Aujourd’hui, nous décidons de partir pour Belém. Nous sommes le premier dimanche du mois et comme dans de nombreuses villes européennes, les musées sont (pour la plupart) gratuits. Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée. Lorsque nous embarquons dans le tram en direction de Belém, ce dernier est bondé. Pire qu’un jour de semaine à Bruxelles à 16h30. On est entassés comme des sardines [portugaises – désolée c’était trop tentant]. Lorsque nous arrivons à Belém, autour de 10h30, nous décidons de nous faire un premier arrêt à la fameuse institution Pasteis de Belém pour pousuivre notre « carnet des pasteis ». Nous avons décidé la veille de goûter le plus de pasteis possible et d’en faire un classement. Après avoir acheté nos pasteis et fait une petite file de 5 minutes, nous nous mettons en route vers la petite tour de Belém. Nous passons par le Padrão dos Descobrimentos (le Monument aux Découvertes) et nous nous arrêtons pour une petite photo avec le Ponte 25 de Abril (Pont du 25 avril) en arrière-plan. Nous nous arrêtons également dans les jardins situés devant le Monastère des Hiéronymites pour une petite session shooting (voir plus bas).

IMG_1415_edited.jpg

IMG_1472

Lorsque nous arrivons à Belém, nous constatons, un peu dépités, qu’une longue file s’étire déjà de la tour jusqu’à une centaine de mètres plus bas. Je suis un peu frustrée de ne pas pouvoir prendre de photos de la tour sans qu’un touriste ne vienne gâcher ma photo. Puisque mon homme et moi détestons les grandes foules de touristes, nous décidons simplement de nous assoir devant la tour et de goûter aux fameux pasteis de Belém. Spoiler alert : ce ne sont pas nos préférés !

IMG_1506_editedIMG_1513_edited

Nous retournons ensuite sur nos pas vers l’attraction que nous étions les plus impatients de voir à Belém : le Monastère des Hiéronymites. Nous passons par le musée d’art contemporain où nous admirons le jardin des oliviers ainsi qu’un ciel presque mauve. Le contraste entre la blancheur des murs, le ciel, et les plantes est saisissant. Enfin nous arrivons au Monastère et, après un quart d’heure de file, nous pénétrons à l’intérieur du bâtiment. Tout, de son architecture particulière, ses détails sculptés comme de la dentelle, ses faïences dans la salle à manger à la blancheur de ses murs y est impressionnant. L’édifice a demandé tellement de travail que plusieurs architectes se sont succédés pour l’achever.

IMG_1526
au musée d’art contemporain
IMG_1531
le contraste est saississant

IMG_1449_editedIMG_1571_editedIMG_1603_editedIMG_1615_editedIMG_1627

IMG_1668_edited

São Jorge

Après ce début de journée à Belém, nous retournons vers Lisbonne et décidons de sauter quelques arrêts de tram qui, de toute façon, est toujours aussi bondé. Nous marchons donc un peu plus et tombons par hasard sur LE spot parfait pour poser devant le pont du 25 avril et faire genre on est à San Francisco.

IMG_1705.JPG

Les jambes un peu fatiguées, nous décidons de reprendre le tram. Nous descendons à la Praça do Comércio et remontons les petites rues lisboètes en direction du Castelo de São Jorge. Les petites rues menant au château sont magnifiques. Colorées, étroites, pleine de charme : le dépaysement est garanti. C’est un endroit magnifique pour les photos et en fin de journée, les touristes ne sont pas si nombreux que ça.
Quand nous arrivons au château, nous achetons des tickets étudiants (chuuut ! On peut toujours faire semblant non ?) et ne sommes vraiment pas déçu d’avoir déboursé 10 euros pour le spectacle. Depuis le château, la vue sur Lisbonne est imprenable. Le soleil chauffe, c’est l’endroit rêvé pour se poser et emmagasiner des vitamines !
Cerise sur le gâteau : nous croisons des paons un peu partout dans le domaine. Ces derniers se pavanent (c’est le mot !) en liberté à certains endroits du château et ne sont absolument pas farouches. C’est à ce moment précis que nous nous rendons compte de toute la vérité de l’expression fier comme un paon. Ceux que nous croisons se laissent photographier pendant des heures, l’un d’eux fait même la roue et nous montre ses belles couleurs. Mon âme de photographe exulte et – au grand malheur de mon homme – je passe près d’une heure à photographier ces magnifiques volatiles. #sorrynotsorry

IMG_1766IMG_1770IMG_1787IMG_1880 (2)IMG_1920IMG_1937IMG_1975IMG_1981IMG_1997IMG_2139IMG_1824IMG_1958

IMG_1967

Jour 3

Promenade en tram et détente à l’hôtel

Ce matin, nous avons décidé de nous plonger dans la vielle Lisbonne et d’embarquer à bord du fameux tram 28. À celles et ceux désirant profiter de cette expérience (incontournable à Lisbonne selon moi), je vous conseille de vous lever tôt et de prendre le tram avant 10 heures pour éviter les files. Nous avions de la chance : notre hôtel était situé à proximité d’un arrêt de tram et nous avons pu profiter d’une belle balade, posés tranquillement sur la banquette (alors que passé 10h, les touristes sont entassés et debout – y a mieux quand même pour la vue!). Je vous conseille également de prendre le tram vers Martim Moniz et non depuis, car ils sont généralement moins bondés. Dans tous les cas, c’est une attraction que je vous conseille vivement ! Embarquer à bord de ce tram, c’est faire un saut dans le temps. L’intérieur du tram est encore comme autrefois et possède un charme fou !

IMG_2065IMG_2090IMG_2092IMG_2099IMG_2104

Nous avons ensuite profité de la fin de l’après-midi au soleil et nous nous sommes reposés au bord de la piscine avec un verre de rouge et de ginja (une liqueur portugaise à la cerise). Pour souper, nous avons trouvé un restaurant typique au coin de la rue de l’hôtel, un vrai délice. Quand les portugais s’y rendent, on sait qu’on va bien manger ! Zapata – c’est le nom du restaurant – se spécialise dans les poissons. C’est pêché frais du jour. Sans chichis, typique et pas cher. Le meilleur restaurant du séjour ! (Rua do Poco dos Negros 47 9, Lisbonne 1200-335)

Jour 4

Shopping time !

Nous avons profité de nos dernières heures à Lisbonne pour faire un peu de Shopping à Baixa-Chiado. Parfois, Oysho, Zara, Stradivarius, ils sont tous là. Nous avons ensuite fait un arrêt dans un petit resto (hipster vous dira mon copain !), The Mill. En plus d’une déco superbe, les prix sont abordables et tout est instagrammable #sorrynotsorry!

IMG_2202IMG_2205IMG_2206IMG_2207IMG_2210

Bonus : notre carnet des pasteis !

Qui dit Portugal dit Pasteis ! Nous avons profité de cette escapade pour goûter différents pasteis et réaliser un petit classement. Et surprise, les pasteis de Belém ne sont pas nos préférés ! Mon copain a goûté 5 pasteis et moi 3 (oui, parce qu’étant allergique au lait je n’allais pas abuser non plus ! ). Voici notre top 5 !

N°1: Chiado Caffe
Notre premier pasteis à Lisbonne (peut-être que ça explique sa position dans le classement) était absolument parfait ! Croquant et coulant à la fois, avec un bon goût de cannelle et encore un peu tiède. La perfection ! Adresse : Rua Do Loreto 45-47, Lisbonne 1200-241, Portugal

N°2: Pastelaria Casa Brasileira
Un petit café spécialisé dans les pâtisseries portugaises. Très typique. Les portugais s’y retrouvent pour y boire un bica, c’est plutôt bon signe. Rua Augusta 267, Lisbonne 1100-052, Portugal

N°3: Manteigaria
Leur spécialité ? Des pasteis ! Ils sont faits devant nous, à la minute, et sont donc très frais ! L’ambiance est sympa, on peut emporter où manger sur place. Rua do Loreto 2 | Largo de Camões, Lisbonne

N°4: Pasteis de Belém
Les fameux ! Un peu déçus par leur goût. On nous en avait tellement fait un foin qu’on s’attendait à une merveille, un orgasme gustatif… On en a pris 6 d’un coup après avoir fait une petite file. Ils sont fournis avec du sucre et de la cannelle et heureusement car à notre goût ils ne goûtaient pas assez la cannelle. Rua de Belém nº 84 a 92, Lisbonne 1300-085, Portugal

N°5: A Pastelaria Portuguesa
Je n’y ai pas goûté mais mon copain les a classés comme bons derniers.

Et voilà, c’est tout pour Lisbonne ! J’espère que ces deux articles vous auront plu et que vous aurez envie de plier bagages et de vous envoler pour cette magnifique ville !
Love,
Ju

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez superagentju sur Hellocoton

Follow me on Hellocoton ♥

2 réflexions au sujet de « Lisboa, eu te amo – II »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s