Des mots et des images : chapitre 1  « L’été »

CAPTURER ET ECRIRE L’INSTANT AVEC LE NOUVEL INSTAX SQUARE SQ10

img_1040Vous le savez je suis une grande amoureuse de l’écriture mais aussi de la photographie. J’adore créer et c’est à travers ces deux domaines que je parviens le mieux à m’exprimer. Ainsi, quand Fujifilm et Tandem m’ont contactée – avec d’autres influenceurs et blogueurs – pour promouvoir leur nouveau bébé de manière originale, j’étais directement partante. Nous avons donc reçu l’appareil à tester dans le but de développer un projet sur deux semaines. Je vous présente donc ici mon projet personnel ! L’écriture fait partie de ma vie depuis mes onze ans et la photographie a pris une place importante depuis presque un an maintenant. Mon rêve d’enfant était de devenir écrivain (et c’est un désir que je chéris toujours aujourd’hui) et maintenant que j’ai quelques lecteurs autres que mes parents, l’envie est née, petit à petit, de vous présenter mes écrits sur le blog. L’idée me trottait dans la tête depuis quelques mois déjà mais cette « collaboration » était vraiment le moment idéal pour sauter le pas et la mettre en pratique. J’avais envie de vous raconter des histoires, vous faire ressentir des émotions, le tout avec ma touche personnelle, un peu de douceur et de poésie. C’est un format un peu spécial, qui se complète par semaine, et qui se veut à chaque fois assez court. Je commencerai avec une photo et un texte et je continuerai l’article tous les samedis, lundis et jeudis pendant deux semaines. Si ce nouveau format vous plait, je suis bien évidemment partante pour vous en rédiger d’autres.

Ici, pour cette première, j’avais envie de vous parler de l‘été. De toutes ces choses qui le rendent unique. Je voulais vous parler de l’été à ma façon, vous montrer ce que cette saison représente pour moi, que ce soit au travers d’un coucher de soleil ou d’autres détails plus futiles comme le fait de dormir la fenêtre ouverte avec un simple drap en guise de couverture. Le tout, sous la forme d’une petite histoire. J’espère que le résultat vous plaira, si oui ce sera peut être le début d’une nouvelle catégorie d’articles sur le blog et j’attends par conséquent vos retours sur ce projet !

... l'été

img_1561

Rien ne s’oppose à la nuit. Pas même l’été. Les journées s’étirent et le soleil brille plus longtemps dans le ciel mais finit toujours par se coucher, traînant derrière lui une explosion de couleurs. Le ciel se pare d’orange et de rose, parfois même de mauve les jours de vent. Des nuages blancs cotonneux viennent parsemer le paysage et chambouler l’harmonie des couleurs. J’aime m’allonger par terre et voir la terre tourner, les nuages se succéder lentement. Laisser la nuit m’enrober comme un lourd manteau sombre et apaisant. L’air est chaud et le ciel est comme une épaisse toile  d’un bleu si sombre qu’on le croirait noir, les étoiles des taches de lumière blanche et jaune, qu’un peintre aurait fait jaillir d’un brusque coup de pinceau. Bientôt, le monde ira se coucher et le jardin deviendra silencieux mais pour l’instant on peut toujours entendre quelques oiseaux chanter. Les nuits d’étés sont des mélodies qui ne durent qu’une saison. Quand le sommeil me cueille enfin, dans la chaleur moite de cette nuit, je m’étire et je monte rejoindre mon homme. Je me glisse sous le fin drap de lin qui me sépare de lui et me blottis contre son corps brûlant.

 

bedsheetsLa nuit s’efface. Froissement de draps et étirements. Le soleil me réveille de ses doux rayons. La fenêtre, grande ouverte, laisse entrer une brise légère dans la chambre. Elle fait virevolter les rideaux et les robes pendues sur le côté de ma garde-robe. Sur nos peaux, il n’y a qu’un drap. Les nuits de canicule, je chasse mes vielles habitudes. Je range le duvet et je ne garde qu’un fin drap blanc. Mon amoureux s’en passerait volontiers mais moi je déteste dormir sans rien, il me faut m’enrouler dans les quelque chose. Un bout de tissu entre l’éveil et les rêves. Mes jambes sortent du drap pour chercher un peu de fraîcheur tandis mes mains recherchent maladroitement l’homme endormi à côté de moi et que mes bras s’enroulent autour de son torse dans une étreinte encore tiède. Le soleil filtre à travers les rideaux et colore sa peau de miel. La journée peut commencer.

 

 

A midi, le dimanche, les criquets chantent.  Les paysages se réchauffeimg_1571nt sous la chaleur tapante, les voisins se pavanent en tongs, les apéros s’improvisent au bord du trottoir, l’odeur des brochettes qui cuisent sur le barbecue se propage dans tout le quartier… Tout dans l’été crie aux vacances, au bien-être, à la détente. C’est l’heure de prendre du temps pour soi, de s’accorder un peu de liberté. De faire ce qu’on a toujours eu envie de faire ou même, pourquoi pas, de ne rien faire. C’est la saison pour reconnecter. Reconnecter avec soi, reconnecter avec la nature. Se promener dans les champs, main dans la main, décider d’aller à la mer sur un coup de tête, se pointer chez les voisins pour partager leur piscine… Oui, les journées d’été, particulièrement les weekends, sont empreints d’une douce liberté qu’il est bon de savourer. J’aime profiter de cette liberté avec lui. Voir sa peau se colorer au soleil, prendre une douce teinte miel. Le retrouver endormi sur la terrasse au soleil et lui ébouriffer les cheveux. Lui courir après en l’aspergeant d’eau comme deux grands enfants.

To be continued…

 

Love,

 

cropped-banniee295a0c3a7re-justine-final-3oodpi-cmjn

 

2 réflexions au sujet de « Des mots et des images : chapitre 1  « L’été » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s